En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre de Léon Landini au directeur de “La Presse Nouvelle”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
unitaire

avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Lettre de Léon Landini au directeur de “La Presse Nouvelle”   Dim 17 Juin - 20:31

Lettre de Léon Landini au directeur de “La Presse Nouvelle” concernant l’article de Francis Wurtz

Bagneux le 15 juin 2007

Monsieur le Directeur,

C’est avec stupéfaction que j’ai pris connaissance dans « La Presse Nouvelle » de mai 2007 de l’interview de Francis Wurtz.
A maintes reprises des lecteurs de PNM ont protesté sur la teneur de certains articles parus dans ce magazine, aujourd’hui s’est à mon tour de m’élever contre la publication de l’interview de Wurtz, interview qui permet de comprendre jusqu’où peut aller un individu qui renie son passé, lorsqu’il déclare : « Si la France conformément à ce qu’une majorité de nos concitoyens a exprimé le 29 mai 2005, se fait la porte-parole des exigences de changement sur ces questions, elle sera largement soutenue par les opinions publiques en Europe. L’actuel Processus de négociation en vue de l’élaboration d’un nouveau traité européen d’ici 2009 lui en fournit l’occasion. Il faut la saisir ! » ?
De qui se moque-t-il ? De quelle France veut-il parler ? En tout cas pas de celle qui a voté à 55% contre cette constitution ! Par ailleurs, qui pourra négocier un nouveau traité européen d’ici 2009 au nom du peuple français, si ce n’est Sarkosy ? Quelle autre solution nous reste-t-il que celle de soutenir Sarkosy dans ces démarches ?
Nous faudra-t-il vraiment le soutenir lorsqu’il ira débattre de sa mini-constitution avec les dirigeants de gouvernements fascisants, comme ceux de la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie ou bien encore la Pologne qui s’en prend à tout va, aux Anciens des Brigades Internationales de la compagnie Botvine, qui était composée quasi uniquement de combattants juifs ?
Il prétend également : qu’une nouvelle constitution serait largement soutenue par les opinions publiques et que c’est là une exigence du peuple français. C’est nous prendre vraiment pour des imbéciles. 55% de nos concitoyens ont dit NON à la constitution et ils ont dit NON malgré une intoxication médiatique hors du commun. (Bien pire que celle que nous les anciens résistants avons connu pendant l’occupation)
Par ailleurs, nous savons tous qu’une écrasante majorité de Français n’ont pas lu la constitution. N’ayant pas lu la constitution, ils n’ont pas pu voter pour ou contre ce texte abscons. NON ! Ils ont voté simplement sur la base de leur expérience et contre cette construction capitaliste qui leur a déjà fait tant de mal.
Ils ont voté contre cette Europe tant vantée, qui ne devait leur apporter tant de bien-être et qui ne leur a apporté que mal-être. Délocalisations, privatisations, précarité, chômage, démontage des acquis sociaux, Sécurité Sociale, Retraites et j’en passe.
N’est-ce pas vouloir tromper les braves gens que d’essayer de leur faire croire, qu’il y aurait une chance à saisir ? S’il y a une chance à saisir, elle est bien pour la grande finance qui veut (avec l’aide de Wurtz) nous imposer par force une constitution que nous avons refusé.
La seule véritable chance à saisir pour notre peuple ce serait de sortir de cette Europe.
Si Wurtz et les siens, avaient eu le moindre respect pour toutes celles et tous ceux qui avaient voté NON, ils auraient dû au soir même du 29 mai 2005, démontrer la nullité représentative de ce gouvernement et de ce parlement (qui venait d’avaliser la constitution à 90%, P.S. inclus !) Il aurait dû déclarer que les gouvernants de notre pays désavoués par les urnes, étaient délégitimés et qu’ils devaient s’en aller et appeler ensuite à un immense mouvement social, pour exiger l’abrogation du traité de Maastricht, contre lequel, lui et nous, nous avions en son temps mené une dure bataille.
Il est plus qu’attristant d’entendre un député, (qui s’est longtemps dit communiste) se ranger aujourd’hui derrière les défenseurs de cette constitution et servir de roue de secours aux pires anticommunistes.
Il est vrai que Wurtz a beaucoup changé, et que l’anticommunisme ne le gêne pas, pour preuve : En janvier 2006 le député Göran Lindblad a proposé à la commission des questions politiques de l’Assemblée parlementaire de Conseil de l’Europe, un projet de résolution sur la nécessité d’une condamnation internationale des crimes du communisme. Pour nous insurger contre ce projet, j’ai avec mes camarades participé le 24 janvier 2006 à Strasbourg une importante manifestation de protestation.
A la fin de cette manifestation, une délégation (à laquelle je participais) composée d’une cinquantaine de personnes, venues de différentes nations européennes, a été accueilli à la maison de l’Europe pour une conférence de presse, mais ni Wurtz ni aucun de ses collègues du même groupe n’ont daigné faire acte de présence, comme si cet événement ne les concernait pas. (la plaquette ci-jointe donnera des détails sur cette journée).
Sa défense de la constitution européenne, nous permet de mieux comprendre son indifférence à cette criminalisation.
J’espère et souhaite que mon courrier sera porté à la connaissance de vos lecteurs, car beaucoup d’entre eux, anciens FTP-MOI, furent mes frères de combat et je sais qu’ils approuveront ma protestation, car ensemble nous nous sommes battus pour une France, libre, forte et indépendante et non soumise à la finance internationale.
En vous remerciant par avance, je vous adresse mes cordiales salutations.

Léon Landini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pcf-prcf.over-blog.com
Guillaume Degans
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 42
Localisation : Condom (32)
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre de Léon Landini au directeur de “La Presse Nouvelle”   Dim 17 Juin - 21:03

Il serait bien, afin de se faire une idée, d'avoir l'interview qui a donné lieu à cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre de Léon Landini au directeur de “La Presse Nouvelle”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lettre ouverte à Monsier le Directeur Géneral
» lettre adresser au directeur general par adil chaib
» Jean-Marc DEBONNE nouveau Directeur central du service de santé des armées
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» petite lettre au père noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: International :: Europe-
Sauter vers: