En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Compte-rendu de la première réunion du collectif d'impulsion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume Degans
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 42
Localisation : Condom (32)
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Compte-rendu de la première réunion du collectif d'impulsion   Ven 6 Juil - 17:43

Citation :
Compte-rendu de la première réunion du collectif d'impulsion et d'animation des débats.

La première réunion du collectif s'est tenue le 4 juillet. Il a travaillé sur sa responsabilité dans l'animation et la construction du débat des communistes, rappelant qu'il n'était pas une instance de direction et qu'il n'avait pas pour mandat de mener le débat à la place des communistes.
Tout d'abord, il fut rappelé que le Conseil national avait inscrit dans la durée le débat sur les grandes questions que nous devions traiter.
Cette dimension est fondamentale pour se donner une chance de réussir. Le pire serait aujourd'hui d'agir dans la précipitation, de ne pas prendre la mesure de nos résultats électoraux, de sous-estimer l'ampleur des questions auxquelles il nous faudra répondre, de sous-estimer la recomposition politique en marche et, avec elle, l'éloignement de la possibilité d'une transformation sociale. Le congrès pour être extraordinaire devra bousculer nos certitudes, oser un inventaire général, avoir l'audace de se fixer l'objectif : « d'ouvrir une voie révolutionnaire et émancipatrice en France », de la faire rayonner pour contribuer à un rassemblement populaire et politique majoritaire, et de « disposer pour cela du parti apte à faire vivre cette visée révolutionnaire », comme l'a dit Marie George Buffet, même si cette question est en débat.
Travailler dans la durée suppose d’animer la progression de notre réflexion collective, de la structurer, et donc d'en acter les différentes étapes.
Au mois d'octobre, le CN aura pour chantier de lister les grandes thématiques à travailler, de faire état de certaines options et pistes de réflexion, dans la perspective du congrès extraordinaire.
En décembre, ce congrès sera un point d’étape, pas l’aboutissement de notre réflexion. Il devra acter les premières orientations et options en présence, lancer de grands chantiers de réflexion, donner à voir dans l'opinion de notre grande ambition politique pour l'avenir, pour notre parti, pour nos idées, pour la gauche. Tous les camarades sont d’accord pour trouver des formes d'organisation originales capables de faire un congrès véritablement hors-normes révélateur non seulement de notre ouverture, mais aussi qu'il se passe bien quelque chose de neuf et d'extrêmement ambitieux au Parti communiste.
Après ces étapes, il nous faudra poursuivre le travail préalable à la tenue de notre congrès de 2008, qui sera ordinaire ou fondateur, selon le choix des communistes.
Débattre et se battre dans la durée : Les débats devront donc se faire dans le réel en lien avec l'actualité, les attaques de la droite et du Medef, au service des luttes et du combat d'idées quotidien mais également en synergie avec les élections municipales et cantonales.
Ce travail, il devra tout autant progresser dans le cadre de tous les débats qui vont agiter la gauche. Nous devrons évidemment être partie prenante de tous ces débats ; et nous le serons d'autant mieux que nous saurons montrer et rendre crédible notre volonté de faire vivre une grande force émancipatrice dans notre pays.
Notre réflexion, plusieurs camarades ont tenu à le souligner, devra progresser en lien avec ce qui se passe autour de nous, en Europe et dans le monde. Il devra s’ouvrir à l'international, à l'étude de la mondialisation, de ses conséquences, et des réponses que tentent d'apporter à ces défis tous les mouvements progressistes de la planète.
Dans ce cadre, le rôle de notre collectif est bien d'impulser avec les fédérations et le CN le maximum de ces débats, en recherchant toujours l’implication du maximum de communistes.
Beaucoup de camarades ont exprimé leurs craintes, largement partagées par les militantes et militants qu'ils côtoient, de voir des contributions collectives reproduire des clivages et les divisions stériles du dernier congrès. Face à ce risque d'éclatement, il faut chercher à dépasser ces divisions pour favoriser, autant qu'il est possible, une progression commune et collective de notre réflexion et donc pas de solutions toutes faites ou raccourcies. Seul un débat débarrassé de tout enjeu de pouvoir permettra d'impliquer et d'intéresser un maximum de communistes. Car c'est bien la participation de tous et toutes qu'il faut viser.
Pour cela, il faudra chercher à développer les réflexions et contributions thématiques. Dans cet esprit, l'organisation de débats contradictoires, beaucoup l'ont souligné, est une véritable nécessité.
Pour nourrir cette réflexion, nous avons aussi besoin d'organiser des tables rondes, des auditions, qu'il s'agisse d'intellectuels, de chercheurs, de syndicalistes, de militants associatifs... Il fut aussi demandé de solliciter tous ces communistes spécialisés sur certains thèmes et dont nous n'utilisons pas assez les compétences, les idées, les propositions. Il en existe dans toutes les fédérations. Ces auditions, nous devrons en organiser au local, au niveau départemental, et au niveau national.
Dans tout notre effort d'innovation, cherchons aussi spécifiquement comment intéresser et attirer la jeunesse dans nos débats. Plusieurs camarades ont demandé d'imaginer des initiatives spécifiques en direction de la jeunesse.
Aussi, il nous faut commencer à travailler ce qui est en échec chez nous, travailler pourquoi tout le travail que nous avons fourni ces dernières années ne nous permet pas de débloquer la situation. Des thématiques, non exhaustives ont été pointées :
_ L’état de la société, à analyser au regard de notre ambition : comment rassembler pour transformer ? Cela pose la question du travail, de l'articulation entre l'individu et le collectif, de l'étude des nouvelles formes d'aliénation et de domination, de l'état des avancées idéologiques de la droite, des solidarités sociales à reconstruire pour une unité du monde du travail... Certains camarades ont en outre exprimé leur souhait que le parti réaffirme davantage l'idée de lutte de classes et avec elle tous les fondamentaux de notre engagement.
_ les possibles. Et les murs auxquels on se heurte. C'est la question de la mondialisation et de l'Europe. C'est celle des moyens d'une autre politique, de nos propositions et de notre projet, mais aussi de notre crédibilité et de notre utilité auprès des Françaises et des Français.
_ le dépassement du capitalisme, la place du communisme dans notre visée.
_ Notre image dans l'opinion, celle du PCF et de ses dirigeants. L'efficacité de notre communication.
_ La forme d'organisation et donc le parti. Notre implantation réelle, notre militantisme, notre rayonnement idéologique, notre influence électorale. Comment conjuguer la démocratie et la diversité avec l'unité et donc le respect des choix majoritaires. Quelle forme d'organisation et d'implantation pourrait être la plus efficace ? Qu'est ce qui fait la spécificité d'un élu communiste ?
_ La gauche. Sur ce point, on raisonne peut-être trop à partir de frontières. Ne devrait-on pas plutôt partir des objectifs et des valeurs de la gauche, de ce qui fait sa raison d'être ?
_ Le rassemblement et les alliances. Avec l'exigence réaffirmée de viser à un rassemblement majoritaire et populaire apte à changer la vie. Cette question impose aussi un retour critique sur nos choix stratégiques et sur l'échec de la candidature antilibérale unitaire.
Sur la base de cet état des lieux, notre collectif propose un plan d'initiatives pour ces prochaines semaines.
L'envoi d'un questionnaire, acté par le Conseil national, a suscité certaines craintes : inquiétude notamment sur notre capacité à identifier les questions qu'il faut poser, à bien éviter les QCM, mais aussi comment traiter les réponses qui remonteront des communistes. Au regard de la discussion, un collectif va élaborer ce questionnaire qui sera l'objet d'une centralisation fédérale et nationale, avec un premier moment fort à la fête de l'Humanité.
Tous les camarades se sont accordés sur l'idée d'organiser un maximum de rencontres de proximité ouvertes, dans les quartiers et les entreprises, sur la base des questions abordées. Rien ne justifie que l'on oppose ces débats ouverts et ceux qui seront organisés dans le parti. Ces rencontres ouvertes aux hommes et femmes intéressés par ce que l'on fait, désireux de construire avec nous, sont nécessaires. Elles nous permettent d'être interrogés de façon différente. Elles nous permettent d'être positivement titillés sur nos insuffisances, nos manques, mais aussi d'entendre des exigences.
Chacun de ces débats devra donner lieu à une véritable synthèse nous permettant de bien entendre et comprendre les points les plus importants qui y seront exprimés. Ces synthèses devront être collectées au plan départemental puis par le collectif d'animation.
Nous devrons également tenir une initiative publique dans chaque département d'ici début octobre, avec pour objectif d'y donner à voir notre démarche citoyenne et populaire pour lancer la dynamique à gauche et y maintenir une force de transformation sociale.
Il fut aussi proposé de tenir à Paris une grande initiative nationale de ce type.
Le véritable lancement de toute cette campagne de débat sera évidemment la fête de l'Humanité. Plusieurs camarades ont souligné la nécessité d'y faire événement, d'y montrer notre combativité et notre volonté de mener le débat politique dans la proximité avec les Françaises et les Français. La fête de l'Huma pourrait ainsi être le lieu de rendez-vous pour recueillir tous les premiers avis et contributions des communistes.
Un site Internet sera ouvert pour recueillir toutes les contributions et tous les PV qui remonteront, pour aussi mener des débats interactifs...
Afin d'avancer dans tous ces débats, de faire le point et de préciser toutes ces initiatives, le secrétariat de ce collectif aura à se réunir en août. Il se réunira à nouveau en plénière à la fête de l'Humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu de la première réunion du collectif d'impulsion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu de la réunion sur le projet d'aménagement du parc Est du 27 février 2014
» Compte rendu "Prise de contact" du 24
» compte rendu oral de culture gé conservateur territorial
» pelviscanner... compte rendu
» compte rendu - école - secret pro....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: Le PCF/ MJCF :: Que doit-on défendre au congrès-
Sauter vers: