En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contribution pour le questionnaire « ouvrons le débat »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas Maury PCF Istres

avatar

Nombre de messages : 62
Localisation : Istres (13)
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Contribution pour le questionnaire « ouvrons le débat »   Lun 13 Aoû - 16:12


Thème 1- Dans quelle société vivons-nous? Que faut-il y changer?


A- Le capitalisme aujourd'hui:

1) Le capitalisme conserve son essence principale: la recherche du profit et la prédation.

cependant il est en constante mutation/adaptation, mutation non pas dans sa structure, mais dans sa tactique, il n'est plus le capitalisme des années 50.
Le capitalisme de nos 30 dernières années est « libéralisé » et « monétarisé », il a rompu complètement ses liens keynésiens hérités des « 30 glorieuses », le capitalisme reste cependant monopolistique ou oligopolistique sur une echelle globalisée (et non plus d'Etat).
Le capitalisme retrouve sa vocation « mondialiste » héritée du XIX° siècle (dite 2nde mondialisation victorienne) après sa crise mondiale lors de la décolonisation. Il s'appuie sur des institutions internationales remodelées comme le FMI ou OMC (ex GATT) pour s'affirmer comme la seule alternative économique mondiale.

Le capitalisme aujourd'hui reste « impérialiste », Lenine dans « l'impérialisme, stade suprême du capitalisme » montre bien que la baisse tendancielle du taux de profit, pousse le capitalisme de crise en crise, il trouve un palliatif par la conquête de nouveaux marchés pour absorber les surproductions. L'impérialisme militaire (conquête des nouveaux marchés) est aujourd'hui assez faible depuis la décolonisation, cela malgré les interventions militaires des USA en Afghanistan/Irak et de la France en Côte d'Ivoire. Cependant ces exemples sont un peu particulier, il s'agit de contrôler ni plus ni moins que des matières premières : le pétrole et le cacao disputé par plusieurs puissances capitalistes.

L'impérialisme suit aussi la voix de la mutation, en effet l'impérialisme est dans sa majorité financier et économique: pour cela il s'appuie essentiellement sur les Firmes Transnationales capablent de dominer des marchés entiers, en allant de la production à la commercialisation.
Mais on ne peut comprendre ce nouvel impérialisme sans tenir compte de la révolution technologique des moyens de communications, qui permet la dématérialisation des flux d'échanges de capitaux et de valeurs et la réduction des distances par l'accroissement de la vitesse des hommes grâce aux progrès techniques. Cette révolution permet au capitalisme via les FMN de dicter les prix mondiaux de toutes les productions mondiales et de dominer les économies des pays: dans l'agriculture les FMN via la bourse de Chicago fixe les prix du cacao en Côte d'Ivoire par exemple.
De plus les flux commerciaux sont tenus par des FMN: la conteneurisation des flux de marchandises sur des normes ISO permet l'uniformisation des flux et la création d'alliance commerciale importante du type Evergreeen, CGM-CMA etc. qui possèdent la flotte mondiale et donc le contrôle des flux.

A cette mutation du capitalisme apparaît un nouveau type de crise, le capitalisme traditionnel ou productif était marqué par des crises de « surproduction » (cf 1929) et par la baisse tendancielle du taux de profit. Aujourd'hui avec la financiarisation de l'économie, le capitalisme est victime de crash boursier, de perte de confiance, de bulle spéculative. La Crise financière est définie par la déréglementation du marché qui laisse libre court aux spéculateurs les plus vicieux, c'est la recherche du profit « sans coût » et « sans production » qui cause aujourd'hui ces remous. L'économie depuis plus de 30 ans est « financiarisée » c'est a dire qu'elle repose moins sur la production et plus sur les marchés de changes et de valeurs, ce qui a pour conséquence de provoquer des délocalisations d'activités, abandons d'outils productif sur des régions entières, externalisation de la production a des sous traitants, etc.

lire la suite ici http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/Contribution-pour-le-questionnaire-ouvrons-le-debat-_a1088.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/
 
Contribution pour le questionnaire « ouvrons le débat »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aucune RSG n'a d'impôts à payer s'ils sont bien faits
» Questionnaire pour étude de marché... Mei tai...
» ESF à besoin de votre aide pour tester un questionnaire
» Questionnaire pour étude de marché... Mei tai...
» Questionnaire pour l'ouverture d'une boutique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: Le PCF/ MJCF :: Que doit-on défendre au congrès-
Sauter vers: