En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Opinion sur l'« assemblée extraordinaire » que je partage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
observateurlointain



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Opinion sur l'« assemblée extraordinaire » que je partage   Jeu 11 Oct - 7:48

Le « congrès extraordinaire » requalifié en « assemblée extraordinaire » : un pas en arrière pour mieux tenter de poursuivre le processus de liquidation du Parti.
Après le CN des 6 et 7 octobre :

Le « congrès extraordinaire » requalifié en « assemblée extraordinaire » : un pas en arrière pour mieux tenter de poursuivre le processus de liquidation du Parti.

Cette direction, qui se disqualifie chaque jour un peu plus, ne peut plus représenter le PCF !

Le CN des 6 et 7 avait pour ordre du jour la préparation du « congrès extraordinaire » des 8 et 9 décembre prochain. Il a adopté un relevé de décision publié dans l’Huma du 10 octobre.

C’était trop gros. Pour les communistes, un congrès du parti est quelque chose de sérieux. La direction s’est rendue compte qu’elle ne parviendrait pas à faire passer la mascarade anti-statutaire de « congrès extraordinaire » qu’elle avait prévue. Pas de bilan d’activité, pas de base de discussion, pas de congrès départementaux, pas de remise en jeu des mandats de direction… mais des conclusions écrites d’avance et le tout réglé en quelques semaines : les communistes risquaient de réagir devant ce qui n’aurait pas manqué d’être vécu comme un véritable coup de force.

Du coup, dans la nuit de samedi à dimanche, le « congrès » est devenu « assemblée » extraordinaire. Mais avec le même contenu et dans le même objectif : mettre en route la dernière phase de la « mutation » du PCF d’ici le congrès de fin 2008 : la liquidation.

On ne s’y trompera pas tout en mesurant la reconnaissance implicite par la direction elle-même du refus massif de cette perspective par les communistes.

L’ « assemblée » extraordinaire, réunira, peut-être, 1500 délégués désignés par les sections à raison d’un par section qu’elle compte 5 adhérents ou 200 adhérents. Ils disposeront en tout et pour tout de deux demies journées pour s’exprimer : l’après-midi du samedi 8 et le matin du dimanche 9. La soirée du 8 sera consacrée à des « ruches » (sic) pour abeilles en manque de discours d’expert. L’après-midi du 9 à la présentation des conclusions de « l’assemblée » à ces non-communistes que courtise la direction et qu’elle veut mettre en avant dès les assemblées de section.

L’« assemblée extraordinaire» aura en fait pour rôle principal d’entériner le « mandat » pour le congrès de fin 2008, définissant son ordre du jour que la direction aura concocté au dernier moment.

On en devine facilement la teneur. Elle figure dans le relevé de décision du CN, à peine voilée sous forme de question. Citations : « Nous avons l’image d’un parti tourné vers le passé, dépassé ». « Faut-il dépasser la forme parti ? ». « Faut-il créer un nouveau parti ? De quelle nature ? Avec qui ? Faut-il, avec d’autres, engager un processus, à la gauche du PS, d’une force politique nouvelle d’émancipation humaine ? » On en passe pour arriver à la dernière phrase : « Faut-il élargir, approfondir et pérenniser jusqu’à faire émerger, dans le respect de l’identité et des apports de chacun, un front durable, une fédération de forces politiques, un nouveau parti ? »

Le style est aussi lourd que l’intention.

« L’assemblée extraordinaire » sera également une mascarade mais il serait irresponsable, pour les communistes attachés à leur parti, de la laisser passer comme si de rien n’était.

Car il y a urgence à renforcer la bataille contre la liquidation du parti et à le faire vivre, malgré et contre cette direction. Urgence devant le rôle qu’il doit jouer dans la riposte à Sarkozy. Urgence pour ne pas laisser entretenir, aussi bien par nos ennemis de classes, par les media, que par la direction elle-même, l’idée de la fatalité de la disparition du PCF, en particulier lors de cette « assemblée » des 8 et 9 décembre.

Une direction du PCF…
- qui, après l’échec historique du 1,9% refuse de remettre en cause sa stratégie, de soumettre un bilan à ses adhérents.
- qui continue en privilégiant le regroupement politicien des partis « de gauche » sur l’action dans les luttes et le rassemblement populaire face à Sarkozy.
- qui, à travers les déclarations quotidiennes de ses dirigeants, reprend la thèse anticommuniste, si chère au MEDEF, du « déclin inéluctable » du PCF et doute de la validité de son existence même
- qui prépare un congrès de liquidation
… finit de ce disqualifier. Une telle direction doit démissionner. Elle n’est plus légitime.

Dans ces conditions assumons nos responsabilités de communistes dans les luttes comme, de façon indissociable, pour l’avenir du Parti !

Un Appel existe : « Pas d’avenir sans PCF – Nous ne voulons pas que le PCF se saborde mais qu’il retrouve sa raison d’être ». Faisons le circuler et signer à des milliers d’exemplaires d’ici « l’assemblée ».

Le 27 octobre, une manifestation est organisée à Paris, les « marches pour l’emploi », à l’initiative des fédérations du PCF du Nord et du Pas-de-Calais.

Saisissons-nous de cet événement

- pour renforcer les convergences politiques avec le mouvement contre les franchises et la remise en cause du financement de la Sécurité sociale, avec la lutte à partir du 18 contre la casse des régimes spéciaux, de l’ensemble des retraites et les privatisations.

- pour montrer la volonté des communistes de faire vivre le PCF sur une base de lutte, outil politique irremplaçable pour combattre le capitalisme pour le monde du travail.

Stéphane AURIOL, Frédéric BERNABE, Emmanuel DANG TRAN, Fabienne DEBEAUVAIS, Claude FAINZANG, Olivier DEL RIZZO, membres du CN du PCF
http://vivelepcf.over-blog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yahoo.fr
Réveil Communiste



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: réunion antiliquidation   Ven 19 Oct - 21:49

La section du quinzième organise une réunion antiliquidation à Paris, au gymnase Huygens (quatorzième) samedi matin 27 octobre 10 heures 30!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUMA



Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: NON A LA LIQUIDATION DU PCF !   Dim 21 Oct - 8:04

NON A LA LIQUIDATION DU PCF !

 
ASSEMBLEE,
Samedi 27 octobre 2007


De 10h30 à  13h00 au Gymnase Huygens, 10 rue Huygens, Paris 14ème (métro Raspail)

http://vivelepcf.over-blog.fr/

Les luttes s'aiguisent. La nécessité de faire vivre notre parti se vérifie encore davantage. Pleinement engagés en tant que communistes, nous constatons une forte attente vis-à-vis du PCF chez de nombreux salariés et militants syndicalistes.
 
On est loin de la vision du parti définitivement « tourné vers le passé » et condamné au  "déclin inéluctable" que la direction du PCF présente à  nouveau dans le relevé de décisions adopté au CN des 6 et 7 octobre. 
 
Ce CN a confirmé la volonté de la direction de poursuivre jusqu'au bout le processus de mutation-liquidation et de précipiter les choses. La requalification tactique du "congrès extraordinaire"  en « assemblée extraordinaire» ne change pas l'objectif et le calendrier.
 
Les 8 et 9 décembre, solennellement devant les media, en présence de 1000 « délégués», elle va engager ce qu'elle veut être la dernière phase du processus jusqu'au congrès de fin 2008. Dans le même temps, complètement disqualifiée elle-même, elle continue à  disqualifier le Parti.
 
Communistes décidés à  ne pas laisser notre parti disparaître ou devenir une coquille vide, nous devons faire vite.
Beaucoup d'éléments montrent la persistance du PCF et de ce qu'il représente dans le pays. De plus en plus de communistes prennent conscience de la menace et refusent la perspective de disparition du Parti. Nous l'avons vu à  la Fête de l'Huma. Mais cette opposition reste très peu visible.
 
Le 27 aura lieu à Paris, à l'initiative des fédérations du PCF du Nord et du Pas-de-Calais une manifestation nationale contre la politique de Sarkozy, en conclusion des « marches pour l'emploi », organisées dans leur région. On peut se féliciter de cette initiative du Parti en tant que tel dans la suite du mouvement qui va démarrer le 18. Elle contredit la direction dans sa stratégie.
 
A cette occasion, plusieurs structures du PCF de Paris, banlieue et province organisent une assemblée de 10h30 à  13h00 au Gymnase Huygens, 10 rue Huygens, Paris 14ème métro Raspail.


La démarche du texte d'appel « Pas d'avenir sans PCF ! Nous ne voulons pas que le PCF se saborde mais qu'il retrouve sa raison d'être» y sera exposée.
 
Tous les communistes et sympathisants qui s'y intéressent sont fraternellement invités.


http://vivelepcf.over-blog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opinion sur l'« assemblée extraordinaire » que je partage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opinion sur l'« assemblée extraordinaire » que je partage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adim-Suroit..assemblée générale
» 6e Assemblée des jeux et sports traditionnels Normands.
» Opinion ou jugement
» J. Monsigny : L'extraordinaire Histoire de la Normandie.
» ASSEMBLÉE GÉNÉRAL ADIM QUÉBEC RIVE-SUD RIVE-NORD LE 23 MAI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: Le PCF/ MJCF :: Que doit-on défendre au congrès-
Sauter vers: