En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers un nouveau parti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Vers un nouveau parti   Lun 5 Nov - 21:09

Bonjour à tous,

Je ne suis pas membre du PCF et je viens défendre un point de vue qui n'est certainement pas majoritaire sur ce forum. I love you

Je sais que le PCF est à un tournant de son histoire, que le congrès extraordinaire de décembre, avec son questionnaire, et le futur congrès ne seront pas des étapes comme les autres.

C'est parce que je crois que le Parti communiste à toujours un rôle à jouer dans l'histoire de l'émancipation humaine que je crois important de donner mon avis, un avis parmi tant d'autres de la part de quelqu'un qui ne se résigne pas au triomphe du capitalisme.

Et je crois surtout que le PCF devra être au centre d'une recomposition du mouvement socialiste et de la gauche en général.

Le mouvement social, ceux qui luttent aujourd'hui pied à pied contre le capitalisme et ses conséquences dévastatrices ont besoin d'un nouveau parti.

Ce parti devra rassembler PRS, les Alternatifs, Alterekolo, la LCR, le PCF, les alters de toutes obédiences, le MARS....

Il s'agit de construire un nouvel outil de transformation social, ancré dans les luttes concrètes, non délimité stratégiquement (réformes et révolution), qui se batte pour l'appropriation sociale, le dépassement du capitalisme, à visée socialiste/communiste donc, basé sur l'autoorganisation de la classe mais aussi sur le travail dans les institutions.

Ce parti servira à défendre les conquêtes sociales qui restent, à les élargir et reprendre l'offensive, à reconquérir l'hégémonie culturelle et politique à gauche sur la question de la socialisation des grands moyens de production et d'échange, à cheminer vers la nécessité de la rupture révolutionnaire.

Il devra abandonner la référence au communisme dans son intitulé (pas dans sa visée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Lun 5 Nov - 22:08

Bienvenu Marceau, tu es notre 101 é inscrit sur ce forum...

Pour ton premier post...

Peux-tu préciser un peu plus ta pensée..
Veux-tu une fédération de toute la gauche ? Veux-tu la liquidation du PCF pour cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enavantlepcf.all-forum.net
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mar 6 Nov - 11:55

Pour me situer : je suis socialiste, écologiste et républicain.

Je me reconnais dans les réflexions et les positions stratégiques actuelles de Mélenchon (PRS), Picquet (Unir-LCR), Martelli (Communiste en mouvement -PCF), une partie des écolos anticapitalistes.

Historiquement, j'ai un faible pour la pensée de Jaurès, les courants de Marceau Pivert à la SFIO (BS puis GR), une partie des réflexions du PSU...

Le bilan que je tire du socialisme réellement existant est globalement négatif sur le plan des libertés individuelles mais aussi de la planification centralisée de l'économie.

Ce qui ne remet pas en cause selon la moi, la nécessité de l'appropriation sociale mais selon des modalités à redéfinir (planifications macro-économique, plans décentralisés, espaces régulé par des marchés encadrés, coopératives, services publics gratuits...)

Je pense qu'un nouveau parti est nécessaire (pas une fédération), basé sur un minima qui serait l'anti-libéralisme et la volonté de transformation sociale. Un parti avec droit de tendance, liberté de débat. Chaque force politique pouvant y maintenir une élaboration théorique spécifique... à condition de respecter ensuite les décisions majoritaires.

Des milliers de gens ne sont pas résignés au triomphe du marché et du profit mais ne sont certainement pas prêt à assumer l'héritage communiste dans ce qu'il a eu de pire (et qui reste un contre-exemple) : parti unique, travail forcé, déplacement de population, militarisme...

L'émancipation sociale doit se ressourcer à tous les courants du socialisme, pas uniquement marxiste : anarchisme, coopérativisme, république sociale, réformisme conséquent, marxisme, trotskysme, autogestion... mais aussi critiques féministes, écologistes, alter... en essayant de confronter les aspects positifs de chacun pour une nouvelle synthèse capable de créer une dynamique anticapitaliste nouvelle, assumant à la fois les réformes et les rupture révolutionnaires.

Je ne suis pas pour la "liquidation" du PCF mais pour son auto-dépassement dans un Parti plus large.

Le repli du PCF sur une "identité" quelconque (ML pour les plus durs, marchaisienne pour d'autres...) ne pourra qu'accélérer son déclin (je vois ça de l'extérieur bien sûr) et ne répondra pas à la diversité des modes de luttes anti-capitaliste actuels.

Deux écueils à éviter :

- le scénario italien d'un bloc qui vise à remplacer la social-démocratie devenue Parti Démocrate

- le repli vers un petit parti anti-capitaliste incapable de peser sur la gauche en général, le PS en particulier, et qui favorisera la dérive au centre du PS et la droitisation de tous l'échiquier politique français et européen

Ce parti, néenmoins se construira à la gauche du PS, sans lui.

De l'extérieur, je pense que la direction du PCF veut opérer un simple "lifting" du Parti, en réaffirmant lidentité communiste (pour satisfaire les courants nostaligiques) tout en s'accrochant à de futures alliances avec le PS, donc avec le Modem puisque le PS risque de choisir cette voie. Ce qui continuera à maintenir le PC entre le centre et une extr^me-gauche vue comme "radicale".

C'est vrai que la dynmaique unitaires des CUAL n'a pas fonctionné aux présidentielles, mais il ne faut pas selon moi en tirer les conclusions que tout est perdu de ce côté là.

Voilou.

Et j'ajoute que le programme du PCF pour les présidentiels, était un programme réformiste conséquent, qui abordait beaucoup de sujets importants, et tout à fait satisfaisant comme base de travail. Sa faiblesse a été de n'être porté que par le PCF, ce qui vouait à l'échec cette démarche en la rendant inaudible.

Les "gens" ne sont pas communistes, ne sont pas du tout attirés par des régimes comme l'URSS hier, ou même CUba aujourd'hui. Ils ne rejoindront pas un PC qui affirme son attachement à une histoire jugée globalement héroïque, positive... Ca me paraît impossible. C'est une impasse.

Ils cherchent une nouvelle voie d'émancipation, et c'est cette traduction que le nouveau Parti devra porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
BaptisteJCdu63

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mar 6 Nov - 16:48

Pour moi une chose est sur , si le PCF abandonne la référence au communisme et change de nom , et bien il devra se passer de moi , il m'est impossible en tant que communiste d'étre dans un parti qui ne l'est pas , méme si seulement dans la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mar 6 Nov - 17:01

Je peux comprendre ta réaction. Je suis personnellement plutôt attaché au mot "socialisme". Que le PS se serve de cet étendard pour défendre des contre-réformes libérales me fait mal au coeur.

Mais peut-être devons-nous dépasser les identités d'hier pour être de nouveau utiles à toute notre classe ?

Marx ne disait-il pas que les "communistes ne forment pas un parti distinct de la classe, mais sa fraction la plus résolue" (en substance, je n'ai pas recherché la phrase exacte) ?

Et que le communisme était le mouvement réel d'abolition de l'état de choses présent ?

Moi je suis prêt à travailler dans un grand parti unitaire qui s'appellerait "La gauche" ou "parti de l'égalité" ou "l'unité"... tant que nous restons sur une volonté de dépassement du capitalisme.

Renvoyer le PS au centre sans tomber dans le repli identitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
ladytron



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mar 6 Nov - 17:22

Citation :
il m'est impossible en tant que communiste d'étre dans un parti qui ne l'est pas
C'est totalement contraire au B-A BA du marxisme, Marx écrivait dans le Manifeste Communiste :
"Les communistes ne forment pas un parti distinct opposé aux autres partis ouvriers."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marxisme.over-blog.com/
Oulianov



Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mer 7 Nov - 1:58

ladytron a écrit:
Citation :
il m'est impossible en tant que communiste d'étre dans un parti qui ne l'est pas
C'est totalement contraire au B-A BA du marxisme, Marx écrivait dans le Manifeste Communiste :
"Les communistes ne forment pas un parti distinct opposé aux autres partis ouvriers."
Premièrement, ladytron, sache que tu cites une phrase du Manifeste du Parti Communiste écrit par Karl Marx et Friedrich Engels.
Tu oublies de dire qu'il a été écrit pour définir le socle de base idéologique, stratégique, philosophique, économique et politique du Parti Communiste.
En tentant de définir ce qu'est un prolétaire, un communiste, la position des communistes vis-à-vis des autres partis ouvriers.
Tu oublies aussi de dire que la phrase que tu cites est une des réponses de Marx et Engels à la question posée dans la partie Prolétaires et Communistes :
"Quelle est la position des communistes par rapport à l'ensemble des prolétaires ?" et que de plus après la phrase que tu aies cité, il y a un développement qui donne un tout autre sens à la dite phrase.
En effet, ici 'Les Communistes' désignent plus ceux du Parti Communiste bien qu'il parle aussi de la position des communistes en général.
De facto, je peux affirmer que tu as dénaturé la pensée de Marx et Engels inscrite dans le Manifeste du Parti Communiste.

Fraternellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pcf.fr
ladytron



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mer 7 Nov - 3:32

Accusation aussi grave que fausse.

1- "Manifeste Communiste" est le nom adopté par Marx et Engels eux-mêmes pour toutes les rééditions de leur vivant.

2- Ce n'était précisément pas le manifeste d'un parti, il n'était d'ailleurs pas du tout signé comme ça.
"Parti du communisme" ça signifiait tous ceux qui étaient pour le communisme, tout comme on pourrait dire "Parti du féminisme" pour tous les féministes, sans qu'il y ait une organisation propre.

Je peux sans problème donner le passge entier, chacun pourra voir que je n'ai rien dénaturé :
Citation :
Quelle est la position des communistes par rapport à l'ensemble des prolétaires ?
Les communistes ne forment pas un parti distinct opposé aux autres partis ouvriers.
Ils n'ont point d'intérêts qui les séparent de l'ensemble du prolétariat.
Ils n'établissent pas de principes particuliers sur lesquels ils voudraient modeler le mouvement ouvrier.
Les communistes ne se distinguent des autres partis ouvriers que sur deux points : 1. Dans les différentes luttes nationales des prolétaires, ils mettent en avant et font valoir les intérêts indépendants de la nationalité et communs à tout le prolétariat. 2. Dans les différentes phases que traverse la lutte entre prolétaires et bourgeois, ils représentent toujours les intérêts du mouvement dans sa totalité.
Pratiquement, les communistes sont donc la fraction la plus résolue des partis ouvriers de tous les pays, la fraction qui stimule toutes les autres; théoriquement, ils ont sur le reste du prolétariat l'avantage d'une intelligence claire des conditions, de la marche et des fins générales du mouvement prolétarien.
Le but immédiat des communistes est le même que celui de tous les partis ouvriers : constitution des prolétaires en classe, renversement de la domination bourgeoise, conquête du pouvoir politique par le prolétariat.
Les conceptions théoriques des communistes ne reposent nullement sur des idées, des principes inventés ou découverts par tel ou tel réformateur du monde.
Elles ne sont que l'expression générale des conditions réelles d'une lutte de classes existante, d'un mouvement historique qui s'opère sous nos yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marxisme.over-blog.com/
BaptisteJCdu63

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mer 7 Nov - 3:41

ladytron a écrit:
Citation :
il m'est impossible en tant que communiste d'étre dans un parti qui ne l'est pas
C'est totalement contraire au B-A BA du marxisme, Marx écrivait dans le Manifeste Communiste :
"Les communistes ne forment pas un parti distinct opposé aux autres partis ouvriers."

Ah vrais dire lache moi un peu , Marx n'a pas écrit ce mnifeste pour me dicter moi Baptiste ce que je dois faire , alors arréte de faire le marxiste pur et dure , parce que avec ce genre d'intervention tu téloigne au final de sa pensé et en plus tu parle pur ne rien dire , tu n'a pas a me dire ce que je dois faire , et laisse marx en dehors de tout cela , c'est facile de la citer encore faut-il le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mer 7 Nov - 12:13

La version de ladytron est tout à fait juste.

Le "parti" communiste, représentait pour Marx, l'ensemble des partisans du communisme, et non un Parti à proprement parler, forme d'organisation qui n'existait pas réellement à l'époque. On parlait du Parti républicain, royaliste...

Ce passage est encore plus intéressant :


Citation :
Le but immédiat des communistes est le même que celui de tous les partis ouvriers : constitution des prolétaires en classe, renversement de la domination bourgeoise, conquête du pouvoir politique par le prolétariat.

Le but des communistes, et non le but du Parti Communiste.

Constituer le parti en classe : travailler à faire comprendre aux prolétaires leur force, leurs tâches, les unifier autour de revendications communes.

Renversement de la domination bourgeoise, conquête du pouvoir politique par le prolétariat, par la classe dans son entier donc. Pas par un parti unique censé les représenter.

Marx laisse ouvert les différents modes de conquête du pouvoir politique par la classe. Cette conquête peut être réalisée par plusieurs partis de la classe, par des conseils, des syndicats, des associations...

La "dictature du prolétariat" n'est pas la dictature d'un parti, mais l'expression de l'hégémonie de la classe prolétarienne sur la société. Elle peut et doit prendre la forme d'une démocratie plus profonde et plus vivante que la démocratie bourgeoise qui ne reflète que les intérêts (contradictoires) des possédants.

Il ne faut pas confondre Marxisme et Léninisme.

Et même pour Lénine, au début de la révolution Russe, le pouvoir prolétarien peut être exercé au travers des conseils d'une part mais aussi de différents partis (Mencheviks, SR de gauche, Bolcheviks...).

Ce n'est qu'à la faveur de la guerre civile, quand les SR commenceront à s'opposer (attentats contre Lénine) aux bolcheviks que le règne du Parti Unique commencera à s'installer.

Mais cela, même lénine ne l'a pas théorisé. C'est un "problème" conjoncturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
FrozHeart

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 30
Localisation : Lorraine/Vosges/Epinal
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mer 7 Nov - 17:59

Citation :
"Pas par un parti unique censé les représenter."
Donc tu prétends que la dictature du prolétariat peut s'instaurer sans avoir derrière elle UN PARTI unis? Solidaire? Avec des orientations précises et clairement définies?

Tu penses qu'en donnant moin d'intérêt au "Parti Communiste" nous aurons une chance de sortir vainqueur des prochaines élections? Nous pourrons peser sur l'opinion publique? Si le Parti est dénaturé, nous serons pris pour des révolutionnaires anarchiste et barbares. Est-ce là ta réelle volonté? Je ne le pense pas. Donc le Parti est et doit resté unis. Les Communistes du monde entier ne forme qu'un seul et même parti, et le but du PCF est de faire entendre le souhait de plusieurs centaines de millions de communistes dans le monde en devenant un parti incontournable sur la scène politique française (bien que la droite mette tout en oeuvre actuellement pour traiter en dérision et accuser la gauche des bourdes faites par la droite)

Si le PC pert son but premier, à savoir instaurer la dictature du prolétariat en France et défendre les intérêts de la classe ouvrière et des oppressés, alors il ne serait plus fidèle à lui-même et ne pourrait survivre d'avantage. Nous avons déjà traversé des crises, mais nos prédecesseurs ont-ils perdu espoir? Non!

Je te conseil d'écouter les discours des résistants français encore vivant et ceux (paix à leur âme) qui nous ont quittés. Ils trouvent abhérant que nous puissions laisser le pouvoir établi reprendre ce que nous avons mis tant d'années à acquéri, tous nos acquis sociaux, nos droits fondamentaux, notre liberté... Le déficit de la sécurité sociale n'est qu'un prétexte politique, car comment la Solidarité pourrait-elle se retrouver en déficit? L'idée de voir tant d'argent servir la cause commune déplait simplement au mouvement de droite. Ils pourraient en tirer des "bénéfices" conséquents, des bénéfices sur la santé humaine!!!! Hé Oh!!! Rien ne vous fait réagir? Qu'ils puissent faire des bénéfices sur ce qui au départ était un élan communautaire et solidaire entre les hommes.

A ceux qui pensent encore que la France est en faillite financièrement, à ceux qui prétendent que la Sécu ne peut plus durer ainsi, que les 35h furent une abomminaion pour le secteur du travail, je leur dit BALIVERNES!!! Pour penser qu'un Etat puisse être en faillite, il faut accepter le fait que nous somme dans une dictature financière. Et ce n'est pas mon cas. Pour dire que la Sécu est en faillite, il faut penser que la solidarité n'est plus. Et ce n'est pas mon cas!

Si voir des personnes se faire expulsées, dans votre propre quartier vous laisse indifférents, eh bien je vous plaint grandement.

Voyez ce que le gouvernement italien fait au peuple roumain présent sur son territoire actuellement...on en accuse un... et c'est un peuple tout entier qui est jugé. Mais personne ne bouge!

Plus que jamais, une grève générales est nécessaire. Pour donner un coup fatal à la 5e République et à son représentant. La France Terre d'Acceuil se doit de reconquérir son titre. Redonner de l'importance à ses travailleurs, aux agriculteurs auxquels ont donnait des "quota de prduction" alors qu'aujourd'hui les matières premières manquent et leur prix flambe. Au diable les idées capitaliste de cette UE dénaturée et changée en entreprise géante.

Repensez aux fondements de notre idéologie, mettez de coté le marxisme, le léninisme, et mettez en avant la solidarité entre les hommes, la protection des travailleurs, la volonté commune d'aller de l'avant.

Fraternellement,
William
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aucun.fr
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Mer 7 Nov - 18:32

Je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu dis sur la solidarité, la sécu, les conquêtes de la résistance et ce que l'on doit à ceux qui se sont battus (communistes majoritairement, mais aussi socialistes, patriotes, quelques trotskystes...).

Par contre je pense en effet que la meilleure façon d'être utile dans cette défense et pour des conquêtes futures, est de construire un nouvel outil, un nouveau parti, qui rassemble (comme au temps de la résistance) républicains, communistes, trots, socialistes vraiment réformistes, plus tous les anti-libéraux, écolos, qui le souhaiteront.

Et ce que j'ai dit plus haut sur la conquête par la classe toute entière de l'hégémonie politique, c'est ce que dit Marx au moment du Manifeste.

Marx évoluait toujours en fonction de la réalité. Après la commune, il trouvera que cette commune était la forme appropriée de dictature du prolétariat. Et il est clair qu'à l'époque AUCUN parti communiste n'existait. il n'y avait que de petits groupes plutôt proudhoniens, blanquistes, anarchisants...

C'est Lénine qui construira une théorie du Parti centralisé, clandestin, ADAPTEE à la russie tsariste. Modèle repris au moment de la constitution de la IIIème internationale (et la scission de Tours) par tous les partis communistes.

Puis la dégringolade finale, c'est l'idée du Parti unique dirigeant toute la société, à partir de Staline, repris à Cuba, au Vietnam, en Chine, avec les résultats que l'on sait en terme de liberté, notamment pour les TRAVAILLEURS.

A chaque époque, une forme de parti adaptée à la situation nationale et internationale.

Je crois qu'il faut aujourd'hui regarder la situation en face, les forces en présence, avec qui travailler...

Quel est "l'état d'esprit" des masses ? Communistes ML ? Communistes trotskystes ? Non.

L'état de conscience commun des plus combatifs est à un anti-libéralisme qui vise à réguler le capitalisme. Commençons par travailler à la constitution de ce parti qui n'existe pas encore, isolons le social-libéralisme, rassemblons tous ceux qui ne se résignent pas à la dictature du profit, puis, avançons en fonction de la réalité vers autre chose, en confrontant nos idées avec celles des masses en lutte.

Si l'anti-libéralisme devient insuffisant, atteint ses limites, avançons des idées et des formes de lutte pour aller plus loin.

Je ne crois pas que tout aie été écrit par Lénine, Staline, Trosky, mao ou Guevara, et qu'il n'y aurait plus qu'à appliquer leurs recettes.

Ce serait une méthode non marxiste, non dialectique.

Et puis je me réclamme personnellement d'une tradition socialiste démocratique différente. Mais là encore, je ne crois pas que Jaurès aie tout dit, ou Pivert, ou Ziromsky, ou Blum...

Nous devons être créatifs, comme l'ont été nos prédecesseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
daniel



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Jeu 6 Mar - 21:05

Je suis militant au PCF et particulièrement agacé par la ligne réformiste pour ne pas dire liquidatrice qui le traverse aujourd'hui.

Un nouveau parti pour quoi faire ?
Pour abandonner définitivement le marxisme. Le vous defie de trouver un texte de K Marx sur le site national du PCF.
Pour faire accepter un système politique où le pouvoir économique restera entre les mains de la bourgeoisie.

Nous avons besoin d'un PCF fort avec des idées fortes.
Les enjeux électoraux nous obligent parfois a des contorsions doiuloureuses. Ceci révéle aujourd'hui la faiblesse des idées au sein de notre Parti.
L'abandon de la formation en est une des causes.

Je trouve inconcevable que la liquidation du PCF puisse être évoqué lors d'un de nos congrés.

La persistance dans une ligne réformatrice se fera sans moi.
Je n'ai pas adhéré au PCF pour faire de l'accompagnement du capitalisme.
Les contradiction capital travail sont de plus en plus fortes.

L'utilisation de Marx doit être prise avec précaution. Attali aussi a fait parler Marx pourtant il collabore avec la droite de Sarko.

Si vous voulez comprendre Marx lisez le vous même ce n'est pas si compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pcf.fr
delapaille



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Marx   Mer 15 Oct - 15:29

Et bien maintenant daniel, tu peux trouver sur le site du PCF et bientôt dans ta boite aux lettre, le texte de "La Riposte" pour le prochain congrès, puisqu'il a obtenu le nombre de signatures requises, un texte que personnellement je trouve on ne peux plus marxiste.

A voir ici également :
http://www.lariposte.com/Renforcer-le-PCF-renouer-avec-le-marxisme-Projet-de-1050.html

Qu'en pensez-vous ?

Fraternellement
Pascal C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Sanadoire



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Ven 14 Nov - 13:48

Tout d'abord, bonjour à tous.

Je ne suis pas militant communiste, je m'investis et j'agis dans l'éducation populaire. Je suis ce que l'on pourrait appeler un sympathisant et je crois sincèrement à la capacité du PCF d'être une force de gouvernement. Je suis donc fidèle dans mes votes et mes prises de positions.

Je poste ici car j'ai réellement besoin d'une réponse et je vous pris de ne pas la considérer comme une provocation. Je suis les débats d'idée dans diverses parutions à propos du prochain congrès et un truc m'échappe.

Pourquoi, quand certains parle de changement, de rénovation, d'ouverture, cela est souvent traduit (entendu ?) par liquidation ? Je suppose que c'est un réel danger, même si ces propositions viennent à priori de militants si je lis bien mais peut on m'expliquer le cheminement intellectuel qui fait pressentir ce danger de liquidation ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enavantlepcf.all-forum.net
Dolorès Gustabez

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   Sam 17 Déc - 13:30

Comme le temps passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://palombie.xooit.fr/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers un nouveau parti   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers un nouveau parti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wplus (nouveau parti wallon)
» Algérie: Menasra plébiscité à la tête du Front du Changement, nouveau parti islamiste
» Group Nouveau Parti Anticapitaliste (Opposition)
» RENNES-CHATEAUBRIANT : vers de nouveau horizons
» PRG : Parti Radical de Gauche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: Le PCF/ MJCF :: Que doit-on défendre au congrès-
Sauter vers: