En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Coa rossa en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Coa rossa en Italie   Mar 6 Nov - 18:26

Vous n'êtes pas sans savoir que la majorité des Democratici di Sinistra (ex-PC italien) viennent de fonder un nouveau parti centriste appellé
Parti Démocratique (avec des partenaires de La Marguerite...).

De leur côté l'aile gauche de DS qui a refusé ce projet s'est regroupé dans Sinistra Democratica et tente de créer un bloc de gauche avec le Rifondazione, les Verts, les socio-démocrates italiens (SDI), le Parti communiste d'Italie.

Ce qui a été appellé par défaut la Cosa Rossa.

Une tentative de briser la marginalisation de la gauche en Italie en rassemblant ceux qui continuent à croire en une transformation sociale, même si les tous les partenaires de cette "chose" sont assez hétérogènes idéologiquement et que beaucoup penchent plus vers la social-démocratie européenne.

Quelques liens sur les partenaires éventuels de cette Cosa Rossa pour les italophones:

http://www.cosarossa.org/

http://www.unitiasinistra.it/

http://home.rifondazione.it/

http://www.sinistra-democratica.it/

http://www.sdionline.it/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
soyons-modernes

avatar

Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Coa rossa en Italie   Mar 6 Nov - 22:29

Alors, toi qui a l'air très renseigné du jeu politique, pourrait tu m'éclairer sur les communistes italiens, moi je croyais que c'était qqch cmme refondation communiste, ou autre... Je suis un peu perdu, si tu pouvais m'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Coa rossa en Italie   Mar 6 Nov - 23:39

Le Parti Communiste Italien promoteur de "l'eurocommunisme" (c'est à dire critique envers le stalinisme et distancié vis à vis de la main mise de l'URSS sur les partis communistes internationaux), s'est sabordé après congrès en règle en 1989 je crois.

Il a donné naissance au Parti de la Refondation Communiste (Rifondazione) d'une part (l'aile gauche du PCI rejointe par la LCR italienne par exemple, et une partie de Democrazia Proletaria -ex mao) et au Democratici di Sinistra (l'aile droite, réformiste) d'autre part, qui est venue remplacé le Parti Socialiste Italien, discrédité par des scandales financiers et ayant implosé en plusieurs micro-partis.

Le parti Communiste d'Italie était une troisième composante (centriste je crois).

C'est donc DS qui vient de fonder le Parti Démocrate, et son aile gauche minoritaire (Sinistra Democratica - SD) qui a refusé et se tourne maintenant vers Rifondazione et le parti communiste d'Italie pour créer un nouveau Bloc.

Simple, non Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Coa rossa en Italie   Mer 7 Nov - 12:10

Quelques précisions ..

PRC (Refondation communiste) a une base militante importante et bien implanté dans la classe ouvrière. Lors du premier gouvernement Prodi et suite à un désacord politique important, le PRC a fait tombé le gouvernement. Berlusconi l' emporté ensuite et le PRC a fait une scission. Une tendance plus droitière s'est séparée et à créer le PdCI: le Parti des Comunistes italiens. Ce parti pèse 3% des voix contre 8% pour le PRC.

Le PRC est aujourd'hui freiné dans son expansion. En fait il y a une dualité entre une base jeune, militante et ouvrière et la direction enclin à accepter des politiques réformistes ou pire (le gouvernement Prodi c'est un mélange genre PS, PCF, LCR, Modem, PRG etc...) .

Pour autant, le mouvement comuniste italien a une réserve militante et électorale énorme (et je pèse mes mots). Dernièrement les deux partis ont du organiser une manif pour officielement "gauchir" le gouvernement Prodi. Mais celle ci a surtout montrer deux choses.

Tout d'abord, les militants veulent de plus en plus que le PRC quitte le gouvernement. Et d'autre part, le PRC et le PdCI (dans une moindre mesure) peuvent fortement mobiliser. Selon la presse bourgeoise, la manif a réuni à Rome 1 million de personnes.

Voilà..

Quand au "feu" PCI... il pesait entre 25 à 32 % des voix avant de se saborder entre 1989 et 1991. Mais, il avait depuis au moins la fin des années 70 abordait un sérieux virage vers la social-démocratie.
L'Eurocommunisme était à comprendre non pas comme une condamnation légitime du stalinisme, mais plus comme une prépartion à l'abandon de la référence politique au communisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enavantlepcf.all-forum.net
BaptisteJCdu63

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Coa rossa en Italie   Mer 7 Nov - 14:17

Personnellement je voyais plutot l'eurocommunisme comme une union idéologique des PC occidentaux pour marquer leur désaccord et défier l'Union Soviétique , ai-je raison , quelqu'un peut-il m'éclairer là dessus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marceau



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Coa rossa en Italie   Mer 7 Nov - 17:28

Je crois que l'Eurocommunisme n'a pas dépassé le PCI lui-même et quelques courants dans d'autres partis communistes européens, un peu en espagne il me semble, et surtout en France au sein de l'UEC, vers le milieu des années 60.

Des personnes comme Serge July ou Alain Geismar en faisaient partie (qui fonderont ensuite la Gauche Prolétarienne puis July à Libé de plus en plus à droite et Geismar au PS).

Ainsi que Marc Kravetz (journaliste à France Culture) et d'autres. On peut lire avec profit le livre de Hamon et Rotman sur la génération 68 "Génération" en deux tomes "les années de rêve", "les années de poudre".

Je crois que l'Eurocommunisme italien fut une tentative sincère de construire un communisme non calqué sur le modèle soviétique, distant vis à vis de la politique extérieure du PC, plus démocratique et assis sur une large base.

Il me semble réducteur de n'en faire qu'une dérive droitière ou réformiste. Le PCI a été un lieu de débat militant très riches durant les années 60 et 70.

La France a tenté de lui emboîter le pas, mais trop tard, avec l'idée aussi d'un communisme à la française vers le milieu des années 70. Mais je ne suis pas un spécialiste du PCF et de ses débats.

Ce qui est clair, c'est qu'en 89, la grande majorité des cadres, élus, du PCI a choisi de ne plus faire référence au communisme en fondant les Democrates de Gauche, et que leur dérive droitière vient de prendre un cours nouveau avec la création du Parti Démocrate.

Etait-ce inévitable ?

Je ne le crois pas Cool, puisque je plaide pour l'auto-dépassement des vieilles structures du mouvement ouvrier (trotskystes, communistes, autogestionnaires...) dans un parti plus large, démocratique à vocation de transformation sociale et de dépassement du capitalisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spusa.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coa rossa en Italie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coa rossa en Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: International :: Europe-
Sauter vers: