En avant le PCF.

Forum de réflexions communistes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte aux militants du PCF etc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
unitaire

avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Ven 8 Juin - 17:41

Lettre ouverte aux militants du PCF qui veulent résister à Sarkozy, combattre l’Union européenne du capital… et continuer le combat communiste

Cher(e) camarade,

Comme toi nous sommes des communistes attachés à notre idéal et décidés à remplir notre devoir de résistance face au fascisant Sarkozy.

Comme toi, nous ne pouvons nous résoudre à voir disparaître, en pleine période de fascisation, l’héritage et les perspectives révolutionnaires léguées par le PCF. Un PCF qui porta longtemps l’espoir de millions d’hommes, avant d’être dénaturé, divisé et paralysé par la « mutation ».

Pendant des années, (les premiers abandons idéologiques du PCF datent de 1976 !), nous avons lutté contre l’ennemi de classe à l’extérieur du PCF et contre l’opportunisme idéologique à l’intérieur du Parti. Mais malgré nos efforts, le réformisme et le révisionnisme n’ont cessé de monter en puissance dans le Parti, de Fizbin à Juquin, de Fiterman aux « refondateurs », jusqu’à ce que la « mutation » gagne totalement la direction du Parti.

Présentée mensongèrement comme une « modernisation » du parti, cette régression réformiste du PCF et d’autres PC a été puissamment aidée par Gorbatchev et Eltsine. Ceux-ci ont livré sans coup férir le camp socialiste à l’impérialisme, ouvrant la voie à la mondialisation néo-libérale, à la fascisation et à la pire réaction.

A chaque congrès du PCF, jusqu’au 32ème, nous avons fait le maximum pour unir nos camarades de Parti sur des textes fédérateurs (« nous voulons rester communistes » au 29ème congrès, « changer de cap » au 30ème, etc.). Chaque fois, la direction du parti, secondée par les refondateurs, a censuré nos positions, écarté des camarades, allant jusqu’à détacher certaines personnes connues en leur offrant des places dans l’appareil !

C’est pourquoi, nous avons constitué le PRCF où se côtoient des membres du Parti, des camarades qui n’en sont plus membres et de jeunes communistes qui n’ont jamais adhéré au PCF. Ce Pôle a déjà un riche bilan bien qu’il dispose de peu de moyens : dès juillet 2003, nous déposions une pétition de 1000 noms demandant un référendum pour dire non à toute constitution européenne ; nous sommes intervenus dans toutes les luttes (2003, CPE, etc.) sur des bases 100% anti-Maastricht, en combattant le slogan réformiste de « l’Europe sociale » ; nous avons initié le grand meeting unitaire à St-Denis (nov. 2005) pour la solidarité avec Cuba socialiste ; nous sommes en pointe contre la tentative européenne de criminaliser notre histoire ; nous publions le mensuel marxiste Initiative communiste ; nous luttons pour sauver le syndicalisme de classe, menacé par le syndicalisme européen d’accompagnement ; nous venons de fonder le mouvement des Jeunes pour la Renaissance Communiste ; aux législatives, nous aurons symboliquement quelques candidats pour prouver que les communistes fidèles à Marx ne sont pas passés sous la table et ont des idées pour l’avenir !

L’expérience nous a cependant appris qu’il est devenu impossible de redresser de l’intérieur ce parti qui a renié ses principes sous couvert de « rénovation » (les mots classe ouvrière, combat de classe, révolution socialiste, dictature du prolétariat, centralisme démocratique, indépendance nationale, internationalisme prolétarien… sont devenus des gros mots pour nos dirigeants !) ; si bien qu’aujourd’hui, dans ce parti profondément démoralisé, la « lutte des places » sur fond d’arrimage électoral au PS tend souvent à remplacer la lutte des classes.

Aujourd’hui le PCF muté n’est d’ailleurs plus maître en sa maison puisqu’il est affilié au Parti de la Gauche Européenne, dont le président italien, F. Bernitotti, est un proche compagnon de R. Prodi, le Bayrou italien.

Pourtant nous n’en tirons pas la conclusion que le PCF et ses militants encore communistes, ne soient plus « intéressants » politiquement et humainement. Au contraire, les militants auxquels nous adressons ce courrier sont de vrai(e)s communistes auxquels nous n’avons aucune leçon à donner :

-comme nous, vous êtes liés aux travailleurs plus qu’aux « bobos » qui hantent les couloirs de « Fabien » ;

-comme nous, vous respectez Marx et Lénine, auxquels aucun « théoricien » mutant n’arrive à la cheville ;

-comme nous, vous avez compris que l’URSS, malgré ses défauts, n’était pas un « enfer » mais un point d’ancrage essentiel dans le combat planétaire que se livrent le Capital et le Travail ;

-comme nous, vous soutenez les communistes cubains et le mouvement de l’Amérique latine vers le socialisme ;

-comme nous, vous défendez l’indépendance de la France et vous rejetez totalement l’Europe de Maastricht comme faisait G. Marchais ; comme nous vous refusez l’illusion, cultivée par Hue et F. Wurtz, qu’on pourra construire une « Europe sociale » dans le cadre de l’Union européenne de Maastricht ;

-comme nous, vous doutez que la « sécurité sociale professionnelle » puisse éliminer le chômage en restant dans le cadre de la propriété privée des moyens de production ;

-comme nous, vous défendez la perspective révolutionnaire du socialisme, c’est-à-dire d’une société dirigée par et pour les travailleurs ;

-comme nous, vous constatez que sans PC fortement organisé, il est impossible d’abattre le capitalisme et de résister à la fascisation ;

-comme nous, vous dénoncez l’impérialisme et vous tenez à la solidarité internationaliste des travailleurs…

-comme nous, vous savez qu’on ne battra pas le fascisant Sarkozy sans reconstruire un puissant mouvement syndical de lutte des classes, digne de B. Frachon et de G. Séguy ;

C’est pourquoi à l’heure où la direction du PCF n’a rien à proposer sinon une résistance dépourvue de perspective, la dissolution dans le magma « anti-libéral », voire la liquidation dans un « pôle de radicalité » ou dans le PS bis d’Emmanuelli, nous vous proposons d’adhérer au PRCF ; dès aujourd’hui il est vital d’aller aux masses avec des tracts franchement communistes, antifascistes et anti-Maastricht ! Ce n’est pas le PS qui va « résister » si NOUS, les vrais communistes, nous ne retroussons pas les manches !

Il faut faire vite : si comme on peut le craindre la « vague bleue » sarkozyste se double de la « vague rose » du vote « utile » et si M.-G. Buffet n’a rien d’autre à proposer qu’une décourageante « résistance » sans perspective révolutionnaire, alors le communisme organisé peut disparaître pour longtemps en France… à moins qu’une force communiste neuve mais fidèle à l’héritage révolutionnaire du PCF prenne le relais pour que revive dans les conditions d’aujourd’hui un vrai PC digne de Cachin, Duclos, Thorez, Sémard et autres D. Casanova.

Alors, OSEZ nous rejoindre ! N’ayez pas peur de VOS camarades de combat ! Cessons de suivre ceux qui mènent le peuple de défaites en catastrophes et aidez ceux qui n’ont d’autre ambition que de passer le relais des vrais communistes d’hier aux vrais communistes de demain. Méditons l’adresse du regretté résistant communiste André Tollet aux dirigeants du PCF : « il y a eu, il y aura un PC en France, SANS vous ou CONTRE vous » !

Certains d’entre vous croient cependant que le Parti peut encore être « redressé de l’intérieur ». Nous pensons qu’ils se trompent car la mutation réformiste a tué l’âme du parti actuel ; désormais l’appareil mutant dépend des subventions d’Etat, du PS (dont le PCF dépend électoralement), voire de Lagardère, sans lequel l’Huma aurait déjà cessé sa parution depuis longtemps.

Pourtant, nous sommes de cœur avec les camarades du Parti qui joueront leur va-tout au prochain (et ultime ?) congrès du PCF en espérant qu’à cette occasion le PCF soit « remis sur les rails de la lutte de classe » : même s’il est utopique à nos yeux de vouloir redresser ce parti dénaturé, cette ultime bataille interne peut avoir un intérêt si elle est menée SANS ILLUSIONS et JUSQU’AU BOUT.

Sans illusion : s’il s’agit seulement d’« influer » sur la direction, de « l’infléchir à gauche », la bataille est perdue d’avance ; la direction peut lâcher quelques miettes symboliques pour passer le cap. Elle peut faire une plus grande place aux pseudo-opposants comme le maire de Vénissieux (qui flirte avec « Nicolas »!), ou aux permanents de la Fédé du Pas-de-Calais qui font mine de « s’opposer » alors qu’ils siègent depuis des années à l’exécutif du parti mutant. La question se pose donc. Communistes sincères, ne servez-pas la soupe à quelques notables qui n’ont en tête que leur plan de (fin) de carrière pendant que les acquis et les retraites des travailleurs sont passés au broyeur !

« Jusqu’au bout », car si le PCF sort non redressé du congrès, attendre à nouveau le congrès suivant reviendra à enterrer la renaissance communiste pendant que la France ouvrière et républicaine agonisera sous la rupture sarkozyste ! Pour s’opposer à la « rupture » de Fachozy, les communistes doivent eux-même rompre totalement avec la direction réformiste ; communistes de l’extérieur et de l’intérieur, retrouvons-nous pour faire renaître un vrai PC indépendant de tous les réformistes : c’est le seul moyen de rendre espoir au peuple ! Sous prétexte d’être fidèles à l’appareil, ne soyons pas plus proches de la direction réformiste que des communistes privés de carte qui ont consenti de grands sacrifices depuis des années pour faire vivre une politique communiste à l’extérieur du parti !

Bref, camarades, certains d’entre vous veulent « inverser la donne » dans le PCF : à l’expérience, nous ne croyons plus cela possible ; mais, tout en continuant à construire notre organisation de classe, le PRCF, nous pouvons vous aider ; car sans l’appui des milliers de communistes qui ne sont plus au parti, vous ne pèserez pas assez lourd face à l’appareil. Et si d’aventure vous arriviez à renverser la donne au sortir du congrès, TANT MIEUX, nous nous féliciterions de vous avoir aidés ; car l’essentiel n’est pas pour nous d’avoir raison à tout prix mais de reconstruire ensemble et au plus tôt un vrai parti, car c’est vital pour la France !

En revanche, si vous échouez, direz-vous alors : « la suite au prochain congrès » ou nous aiderez-vous à faire du neuf et à reconstruire en nous adressant largement aux travailleurs et à la jeunesse ?

Dès aujourd’hui il existe un moyen simple pour nous tous de ne pas se tromper : c’est de répondre à l’Appel de G. Hage intitulé « Groupons-nous dès demain ». Membres ou pas du PCF, le doyen communiste de l’Assemblée nationale nous invite de manière émouvante à créer sur des bases claires une Confédération d’Action Communiste pour nous aller ensemble aux entreprises, dans les facs et dans les quartiers populaires pour exprimer un vrai point de vue communiste, anticapitaliste, antifasciste et anti-Maastricht.

Aidons-nous les uns les autres dans cette période dramatique pour le parti, pour le monde du travail et la République ! Dès cet été défendons le droit de grève et refusons toute constitution supranationale ! Ensemble adressons-nous aux visiteurs de la Fête de l’Huma et célébrons de manière militante le 90ème anniversaire d’Octobre 17, que Fachozy et S. Courtois va utiliser pour nous criminaliser et nous réprimer ! COMMUNISTES, GROUPONS-NOUS DES DEMAIN car comme le dit Aragon : « Quand les blés sont sous la grêle / Fou qui fait le délicat / Fou qui songe à ses querelles / Au cœur du commun combat ».

Fraternellement, les militants de la direction du PRCF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pcf-prcf.over-blog.com
josediaz

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : Murcia (República Española)
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Ven 8 Juin - 22:54

Cher camarade,

Je veux donner mon avis. Je suis completement d'accord avec les objectifs que vous proposez, un parti uni, organisé et revolutionnaire, mais pas avec l'estrategie que vous proposez.

Moi, il fait longtemps je pensais comme ça, qu'est ce que je fais au tour d'une organisation socialdemocrate comme Izquierda Unida???

Mais la realité c'est que dans ce moment qu'on vi, c'est la meilleure solution. Je répete, c'est simplement mon avis.

Le mouvement communiste il a grandi toujours quand il a etait proche des gens, quand il sa fait entendre au gens qui sans être communiste ils se sont aprochés a nous, ou a nos mouvements.

Je pourrai te mettre plussiers examples. Par example, dans les annees 60 en espagne, au periode fasciste il existait qu'un seul syndicat vertical, les autres ils etaient interdit. Qu'est ce qu'on fait les communistes? On aurait pu faire un organitation differente tres rouge et radical ou travailler dedans du seul syndicat, pas proche de nos idées mais tous les travailleurs ils etaient dedans. Le parti il a fait le deuxieme chois et le parti il a beaucoup grandi.

Si on veut y aller plus loin, c'etait quoi le parti bolchevique?? La minorite d'un parti socialdemocrate qui a fait hegemonique ses idees et ils ont pu faire la revolution plus grande et important de l'histoire de l'humanité.

Et sans aller trop loin, pour quoi le Venezuela il est entrain de faire un revolution? Parce que le PCV, marxiste leniniste, il travaille depuis longtemps avec ecologistes, feministes, gauchiste, etc... dans organitations communes, comme les circles bolivarians, et petit à petit il fait que la revolution bolivarienne il commence à devenir une revolution socialiste. Chavez il est catholique, il est pas marxiste leniniste, par contre il est une personne avec laquelle les communiste on peut travailler. Et biensûr, nos camarades vont participe du parti unique de la gauche venezolenne, c'est là notre lieu.

Les contradictions capital-travail ils sont faciles a voir, c'est pour ça qu' avec un parti fort on aura tojours l'hegemonie ideoligique.

Alors moi ce que je pense c'est que la meilleur solution c'est construire un mouvement ou ils puissent rentre les trokistes, les socialdemocrate, les verts, les marxistes, les marxistes-leninistes, .... toute la gauche anti liberal. Pas comme un parti politique, mais si comme un mouvement ou les partis et les gens qui sont pas adhere dans aucun parti puisse travailler tous ensemble. Au même temps reconstruire ideologiquement le Parti, et petit à petit faire que nos idees soyent hegemoniquent.

Je crois pas que dans le moment actuelle la solution soit creer encore un nouveau parti. Si no se rejoint pour faire hegemonique nos ideés.

J'espere m'avoir fait comprendre, j'ai du mal à ecrire en français!! Je suis pour les objetifs de la lettre, mais contre l'estrategie a suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Maury PCF Istres

avatar

Nombre de messages : 62
Localisation : Istres (13)
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Sam 9 Juin - 13:49

je pense qu'il ne faut pas reconstruire en dehors du PCF mais contruire ensemble dans le PCF pour une réorientation, il y aurait plus de chance de succès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/
ben

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Sam 9 Juin - 14:18

Nicolas Maury PCF Istres a écrit:
je pense qu'il ne faut pas reconstruire en dehors du PCF mais contruire ensemble dans le PCF pour une réorientation, il y aurait plus de chance de succès

"Un ou deux millions de voix ouvrières pour un véritable parti ouvrier ont aujourd’hui infiniment plus de valeur qu’un centaine de milliers de voix en faveur d’un programme parfait au point de vue théorique. [...] Tout ce qui pourrait retarder ou empêcher la consolidation du Parti Ouvrier - sur quelque programme que ce soit - je le considérerais comme une grave erreur." (Lettre du 28 décembre 1886).

Engels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjcf.pevele-melantois.over-blog.fr
unitaire

avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Sam 9 Juin - 21:06

nico, à l'intérieur et à l'extérieur, cest ce que le PRCF se met à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pcf-prcf.over-blog.com
Nicolas Maury PCF Istres

avatar

Nombre de messages : 62
Localisation : Istres (13)
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Sam 9 Juin - 21:58

oui mais tu rassemblera mieux avec le PCF, joue sur la fibre historique du PC et tu verra que tu aura pus de facilité a faire revenir les camarades qui l'on quitté lorsque la direction est devenue mutante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/
Guillaume Degans
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 42
Localisation : Condom (32)
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   Dim 10 Juin - 20:42

Je plussoie Nicolas. Tu as tout à fait raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delapaille



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Marxisme et PCF   Mer 13 Juin - 14:34

En ce qui concerne cette question, je me reconnait totalement dans l'analyse faite par "la riposte" :

http://www.lariposte.com/Contre-le-sectarisme-de-l-extreme-gauche-214.html

Ce texte traite des groupes d'extrèmes gauches (LCR, LO, ...) mais explique surtout très bien pourquoi la place d'un marxiste est DANS le PCF.

Les marxistes doivent militer dans le parti qui a le plus d'assise sociale dans le prolétariat, qui leur offre la liberté d'expression et dont les militants sont le plus receptif à ses idées.
Le seul parti qui corresponde à ces critères actuellement est le PCF.
Si au temps de Stalline il était compréhensible que les marxistes aient du mal à exprimer leurs idées (expulsion, pression diverses voir meurtre ...), et devaient militer en dehors du parti, ce n'est plus du tout le cas maintenant.
La liberté d'expression est actuellement totale même si les refondateurs et autre alter en usent contre le marxisme.

La direction actuelle est trop réformiste ? C'est aux marxistes de faire ce qu'il faut pour que les militants commmunistes reviennent aux base du marxisme et mettent en place une direction conséquente.
Bien sûr, ce travail doit être fait également envers tous les militants marxistes, même ceux qui sont en dehors du parti et n'ont pas encore adhérer à cette analyse, mais créer une nouvelle organisation du type "parti" ne servirait strictement à rien vu la conjoncture actuelle.

Fraternellement
Pascal C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre ouverte aux militants du PCF etc...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte aux militants du PCF etc...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à ZEROUAL
» pétition"les animaux au maroc"Lettre ouverte à Sa Majesté Le Roi Mohammed VI
» Lettre ouverte au SG FNTE
» Lettre ouverte à tous les "méchants parents" !
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
En avant le PCF. :: Le PCF/ MJCF :: Que doit-on défendre au congrès-
Sauter vers: